FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion S'enregistrer       AccueilLE BLOG flux RSS
SCHMUL.NET

Forum périlittéraire
avec un parapluie à trous
sur la tête...
SCHMUL.NET : La Boîte à paroles Index du Forum
... et qui se prend
aussi pour un blog.
  Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets. Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses. SCHMUL.NET : La Boîte à paroles Index du Forum » Discussions générales   
La vie littéraire sur le Net
Auteur Message
Tèf
pianoteur à deux doigts


Inscrit le: 20 Déc 2004
Messages: 676

MessagePosté le: Mar Déc 28, 2004 2:33 pm Répondre en citant
Pour entamer la discussion, rien de tel qu'un ch'ti article (dans le message qui suit).

Pour information, voici deux fils de discussion connexes et dont est issu le présent article :
- "Le rôle de chacun", sur le fourm d'Alexandrie.org
http://www.alexandrie.org/viewtopic.php?topic=122&forum=8
- "Littérature sur le web", sur le forum de webiscript.com
_________________
Quoi ?!


Dernière édition par Tèf le Sam Jan 08, 2005 4:43 pm; édité 2 fois
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur  
Auteur Message
Tèf
pianoteur à deux doigts


Inscrit le: 20 Déc 2004
Messages: 676

MessagePosté le: Mar Déc 28, 2004 2:35 pm Répondre en citant
La vie littéraire sur le Net
(ou le brouhaha des bouches muettes et des oreilles sourdes)


A y regarder de près comme de loin, le Net apparaît à chacun comme une bibliothèque volubile ouverte à tous, un bazar livré à lui-même, mais surtout un gigantesque bordel où les cris se perdent dans un silence assourdissant. Et se profile à l’horizon une dérive chaque jour renouvelée : la stérilité.


Il est tentant de mettre en parallèle ce qui se passe sur le Net et le petit monde du livre. Ce dernier est archi-organisé. Pensez donc, derrière un livre, on trouve un auteur, un éditeur, un diffuseur, un attaché de presse, des critiques littéraires et leurs magazines, un distributeur, des libraires, et enfin des lecteurs. Qu’en est-il sur le Net ? Un auteur, des sites littéraires, des lecteurs. Un si petit nombre d’acteurs entraînent une nécessaire redéfinition des rôles de chacun. Une étude récente a mis le doigt sur ces enjeux :

Citation:
« Chaque internaute s'est vu attribuer la capacité de devenir acteur et non plus seulement spectateur, rompant avec l'image de passivité associée à l'autre média de l'écran, la télévision. Pour la première fois, il est possible à grande échelle et gratuitement d'être créateur et diffuseur d'un produit. On assiste alors à une prolifération de pages ou de sites personnels, de blogs. L'auteur assume une partie de la fonction éditoriale classique : mise en page, correction, diffusion. À l'autre extrémité de la chaîne et en l'absence d'intermédiaires, le lecteur n'est plus uniquement récepteur mais se trouve en charge de tâches autrefois réalisées par différents professionnels de la chaîne du livre. À lui de déterminer la qualité de l'information, sa pertinence et sa fiabilité. Après le filtre de la première lecture, le plus souvent un balayage rapide, le lecteur décide ou non de l'impression, forme de validation renouvelée par chaque internaute. Il endosse donc la casquette de l'éditeur pour la sélection, celle de l'imprimeur pour la matérialisation et dans une certaine mesure celle de l'attaché de presse ou du critique lorsqu'il commente les sites et opère des renvois vers ceux qu'il préfère ».

Pierre Chagny, Anne Lejeune, Marie Lissart, Cécile Tardy, "Repérage et sélection de sites de littérature contemporaine par une bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines", mémoire de recherche soutenu en mai 2004.
http://biu.ens-lsh.fr/sicd/events/lef2004/rsslc.doc


L’auteur diffuseur ? Oui, c’est vrai... d’un point de vue technique. Il suffit de deux coups de clics pour publier un texte sur le Net. Et après, que se passe-t-il ? Bien souvent, il se passe que l’auteur se barre en courant, abandonnant là son texte. La vie de celui-ci est alors laissée à l’initiative des sites littéraires et à l’heureuse curiosité de quelques lecteurs aventuriers. Résultat : des fonds de bibliothèque gigantesques mais froids comme des frigos vides. Une des raisons à cela est la démission des auteurs qui sont en majorité de piètres diffuseurs. Ils sont irresponsables dans le sens où ils ne s’occupent pas de leur texte ; au mieux se transforment-ils en publicitaires. Bref, ils considèrent trop souvent le Net comme un simple espace de publication, une grande affiche quatre par trois posée au milieu de la ville. Cela ne suffit pas à faire vivre la littérature, laquelle a besoin d’un milieu propice pour s’épanouir. Cela s’appelle la culture. Mais quand on parle de littérature sur le Net, elle est où la vie culturelle qui va avec?

Et le lecteur, il n’est plus un simple consommateur ; il devient acteur. On se doit de prendre conscience de cela. Etre lecteur sur le Net n’est pas aussi simple que cela. On lui offre la possibilité d’interagir et souvent le lecteur la saisit, il commente. Dans l’usage, on observe que ces commentaires se font surtout sur les sites littéraires eux-même et que souvent ils s’adressent directement à l’auteur. Cette relation auteur-lecteur est une des particularités du Net et on ne peut que s’en réjouir, mais le dialogue lecteur-lecteur, où en est-il ? Outre les classiques pages de liens (qui sont tout de même indispensables), les lecteurs restent bien souvent silencieux. Le fameux bouche-à-oreille ne prend pas. Il lui manque sûrement un milieu propice pour s’épanouir, un milieu qu’on appelle culture. Mais quand on parle de littérature sur le Net, elle est où la vie culturelle qui va avec ?

Et les sites littéraires, il y en a pléthore. Des sites de publication et des zines avec ou sans sélection, des sites d’auteur. Mais lesquels s’occupent de critiques et/ou de commentaires littéraires ; où est-ce que les lecteurs parlent aux lecteurs ? Regardons autour de nous : dès qu’il s’agit de livres en papier, on tombe sur un tas de sites (comme zazieweb, critiques libres, zone littéraire, remue.net, tous les forums consacrées à la littérature etc.). Mais pour la « littérature sur le Net », elles sont où ces structures ? Eh bien il n’y en a pas ou si peu. Et elles manquent car elles seraient autant de relais pour tisser la toile d’une manière autre que mécanique.
Elles seront aussi ces milieux où pourra vivre la culture, elles seront ces bouches et ces oreilles qui ne s’entendent pas aujourd’hui, elles seront aussi et surtout les espaces qui donneront à la littérature une sélection naturelle, ce dont elle a tant besoin, ne serait-ce que pour éclaircir le grand n’importe-quoi ambiant.

Les zines consacrés à la littérature sur le Net sont à créer.
Les forums de lecteurs sont à ouvrir.

Alors ?
_________________
Quoi ?!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur  
Auteur Message
Tèf
pianoteur à deux doigts


Inscrit le: 20 Déc 2004
Messages: 676

MessagePosté le: Mer Fév 02, 2005 3:08 pm Répondre en citant
Le truc au-dessus est publié sur le site "Le Portail des auteurs".
Voir les réactions là-bas :
http://www.ixcea.com/portail/html/modules/news/article.php?storyid=181
_________________
Quoi ?!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur  
  Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets. Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses. SCHMUL.NET : La Boîte à paroles Index du Forum » Discussions générales
Informations
Page 1 sur 1    
Montrer les messages depuis:   


Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group :: Thème : Creamy White :: Traduction par : phpBB-fr.com ::